18/06/2010

La pelle du 18 juin

Nouvelle séquence : Le vendredi, c'est nostalgie...

Le Pont des Trous ou porte d'eau faisait partie de la troisième enceinte fortifiée de la ville (appelée deuxième enceinte communale).

Sa construction a été entamée en 1281 pour se terminer une quarantaine d'années plus tard. La partie qui fait face à l'envahisseur est ronde afin de faire ricocher les projectiles, celle face à la ville est carrée.

pont-avant




























Après avoir enduré moultes attaques dont celle des Anglais et de leurs alliés flamands en 1340, ce Pont fortifié, un des symboles les plus connus de la ville, allait encore connaître quelques aventures épiques.

pont-bombarde

























En effet, 600 ans après les Anglais, c'est au tour des Allemands de s'attaquer à l'édifice. Le 16 mai 1940, la Luftwaffe lance une série de bombardements dits de terreur en prélude à son assaut sur la Belgique. Notre vaillant pont y perdra son arche centrale.

pont-maintenant1



























Mais l'histoire ne s'arrête pas là.

Restauré, élargi et rehaussé de 2m40 pour faciliter la navigation fluviale en 1948, le voici maintenant encore trop étroit face aux défis socio-économiques modernes et, surtout, face aux péniches à gros tonnage. Le voici dans la foulée menacé d'expulsion à la plaine des manoeuvres.

Heureusement, d'autres solutions moins radicales se présentent désormais à lui : Un nouvel élargissement et deux options de contourments de respectivement 700 et 1100 m. Ces trois solutions étant toujours à l'étude, il faudra patienter encore pour connaître le dernier (?) épisode de la saga.

Les commentaires sont fermés.